0

La sueur des autres : Les fils d’Érin et le canal Beauharnois

PAR Roland Viau

6,99 $

ÉTAT : Très bon état

En rupture d'inventaire

Sait-on que le creusement du premier canal Beauharnois (1842-1845), reliant les lacs fluviaux Saint-François et Saint-Louis, a donné lieu au conflit de travail le plus meurtrier de l’histoire du Canada ? Le dérapage tragique du 12 juin 1843, survenu lors de la grève d’envergure menée par les terrassiers irlandais assignés à l’aménagement de cette liaison navale faite à main d’homme, contraignit d’ailleurs l’État canadien à instituer une des premières enquêtes publiques au pays en devenir.

À la faveur d’une approche où se croisent l’histoire, l’anthropologie et la géographie, Roland Viau jette une lumière crue sur cet épisode marquant de notre passé. Il discute d’abord la question des enjeux financiers liés au projet de canaliser la rive sud du Haut Saint-Laurent au temps de l’Union des deux Canadas. Puis, il raconte comment le plus gros chantier de Beauharnois fut conduit, avant de se livrer à une description détaillée de la pénibilité, de l’environnement et des conditions sociales de travail des 2 350 hommes mobilisés. Sa sensibilité au social l’amène également à s’intéresser aux relations des travailleurs immigrants avec la population francophone locale et à faire revivre le quotidien des familles ouvrières irlandaises installées le long du canal en cours.

L’auteur focalise ensuite son attention sur la grève de 1843. À cette fin, il reconstitue la trame des événements ayant mené à l’affrontement sanglant entre les grévistes et les militaires devant l’auberge Grant’s Inn, à Saint-Timothée. En réunissant de nouvelles pièces historiques au dossier, il réexamine l’enquête gouvernementale subséquente au drame du «Lundi rouge» pour aboutir à des constats probants. Le bilan des mortalités causées par la violence débridée de la troupe dépêchée sur place s’est avéré beaucoup plus lourd que celui retenu par la version officielle. Les enfants irlandais en bas âge, tombés d’inanition, ont été les principales victimes du conflit de travail. Et tout indique qu’une organisation clandestine, une société secrète préfigurant le syndicat, imprimait une direction à la masse des travailleurs.

Date de parution

2010

Éditeur

TRISKÈLE

Sujet

Histoire et patrimoine

Pages

327

Vous devez être connecté pour mettre ce produit en réservation.

Se connecter S'inscrire

Autres suggestions

Il suffit parfois d'un signe : Rêves, synchronicités, prémonitions, déjà-vu...Apprenez à les décrypter pour mieux vous connaître et développer votre intuition Anne Tuffigo

Il suffit parfois d’un signe : Rêves, synchronicités, prémonitions, déjà-vu…Apprenez à les décrypter pour mieux vous connaître et développer votre intuition

Anne Tuffigo

2,99 $

Format poche

En savoir plus
Pas besoin de dire adieu Marie-Sarah Bouchard

Pas besoin de dire adieu

Marie-Sarah Bouchard

4,99 $

Prendre le large, se barrer, ficher le camp, n’est-ce pas ce qu’il faut toujours choisir ? Pour échapper au regard méprisant de nos nouveaux camarades au baccalauréat en arts…

En savoir plus
Voyageurs de passages Tome 1 : Tôt ou tard Pierrette Beauchamp

Voyageurs de passages Tome 1 : Tôt ou tard

Pierrette Beauchamp

Quartier Rosemont, Montréal, septembre 1959. Une nuit, un incendie éclate à la résidence pour personnes âgées où s’est réfugiée Janine Provencher après avoir claqué la porte de la maison…

En savoir plus
Souffler dans la cassette Jonathan Bécotte

Souffler dans la cassette

Jonathan Bécotte

3,99 $

Format poche

En savoir plus
Le saphir et autres nouvelles inédites Marie Laberge

Le saphir et autres nouvelles inédites

Marie Laberge

Sans être coquin, Conrad était un de ces maris qui entretenaient une relation extra-conjugale. Lui-même n’en revenait pas de sa témérité.

En savoir plus
Le Dalaï-Lama, mon fils : L’histoire d’une mère Diki Tsering

Le Dalaï-Lama, mon fils : L’histoire d’une mère

Diki Tsering

«Je suis fière d’être une femme très traditionnelle, malgré mon endurance et ma capacité à changer. Suis-je pour autant archaïque et anachronique ? Je ne le pense pas. Mes…

En savoir plus
Un terrible mal se prépare Laurent Lussier

Un mal terrible se prépare

Laurent Lussier

4,99 $

Ce n’était plus le temps de vivre solitaire, un oiseau gentiment perché sur l’index, car je devais m’attaquer à ce monde avec une lame s’il le fallait, ou à…

En savoir plus
Lâcher prise : La clé de la transformation intérieure Guy Finley

Lâcher prise : La clé de la transformation intérieure

Guy Finley

6,99 $

Comment vous débarrasser de ce qui nuit à votre bonheur ? Peines d’amour, difficultés financières, conflits, phobies, angoisses: avez-vous l’impression de toujours buter sur des problèmes impossibles à résoudre…

En savoir plus
Chargement...